Rencontre à la Régie de l'énergie...

Il y a quelques semaines, une délégation de l’AQUIP s’est rendue rencontrer les responsables de la Régie de l’énergie qui sont chargés de colliger les données relatives au marché pétrolier québécois. L’AQUIP avait notamment sollicité pareille rencontre afin de sensibiliser la Régie au fait que les taux de transport qu’elle utilise sont inférieurs aux taux exigés par les transporteurs. Puisque ce taux de transport est utilisé dans la fixation du prix minimum (PME), il convient qu’il corresponde à la réalité afin que le PME soit le plus réaliste possible.

 

Surcharges de carburant diesel

Nous avons expliqué aux experts de la Régie que les taux de transport qu’ils utilisent ne tiennent pas compte des surcharges exigées par les transporteurs. Ces surcharges sont établies en fonction des variations des prix du carburant diesel. En effet, lorsqu’une entreprise de transport accepte de transporter du carburant depuis la rampe de chargement de la raffinerie jusqu’à un poste d’essence, elle exige que nous payions davantage que le taux de base qui a été convenu. Ainsi, les variations à la hausse des prix du diesel seront additionnées au taux de base selon une formule convenue. Le problème vient du fait que la Régie ne réussit pas vraiment à obtenir de données qui lui permettraient de considérer les surcharges de tous les transporteurs, de sorte qu’elle doit se rabattre sur le montant le moins élevé qui lui est soumis et qui ne tient pas compte des surcharges.

Méthode de calcul

Pour contourner cette difficulté, nous avons soumis à la Régie une méthode de calcul qui permettrait d’obtenir des tarifs de transport qui tiennent obligatoirement compte des surcharges. Les responsables de l’organisme public se sont montrés très intéressés par la proposition que nous avons soumise.

Inventaire des postes d’essence

D’autre part, la Régie souhaite dresser un inventaire exhaustif de l’ensemble des postes d’essence situés sur le territoire du Québec. Cela est nécessaire à la réalisation des analyses complètes et fouillées qu’elle est tenue de publier régulièrement. Pour réaliser cet inventaire, la Régie fait appel à la collaboration de l’AQUIP, comme elle a sollicité celle de l’ICPP, qui représente les raffineurs. Au cours des prochains mois, nous demanderons aux membres de l’AQUIP de collaborer pleinement à la réussite de cette opération. Nous y trouvons notre compte puisque nous favorisons toujours la publication de données justes et objectives. Au surplus, la Régie peut garantir que les données publiées seront traitées confidentiellement, de sorte que les statistiques qui en émaneront ne permettront pas de déterminer leur origine.

Rencontre productive

Nous estimons que cette rencontre fut productive. Elle s’est tenue dans un climat cordial qui fut mutuellement apprécié. L’AQUIP a toujours accepté de répondre favorablement aux appels à la collaboration lancés par les autorités publiques. Nous estimons que cette attitude d’ouverture ne peut que bien servir les intérêts des indépendants.

Serge Harnois
Président du comité des affaires économiques


Sonia Marcotte

PDG de l'AQUIP

Vous trouverez sur notre site des informations utiles et éclairantes qui vous aideront à mieux comprendre le fonctionnement du marché pétrolier du Québec, du ... suite

Christian Derome

Président du conseil d'administration

Depuis plus d’un demi-siècle, l’AQUIP représente les entreprises pétrolières  québécoises engagées dans l’importation, la distribution et la vente ...

suite